Recette – Clafoutis à la patate douce salé

Sans gluten, sans produits laitiers et végétarien

Je mange ce petit plat vite fait (mais assez long à cuire) le soir, avec quelques légumes, en accompagnement. Ce qui est aussi plutôt chouette avec ce plat à base de patate douce, c’est qu’en rajoutant une banane à l’appareil liquide (et 5 minutes de cuisson, et enlever les oignons évidemment), on en fait un quatre-heures ou un déjeuner 🙂

Continuer la lecture de « Recette – Clafoutis à la patate douce salé »

Haruki Murakami, Des hommes sans femmes

Traduction de Hélène Morita, éditions 10/18, 2018, 282 p.

Après avoir dévoré les cinq premières nouvelles, j’ai fini par conclure que Murakami avait, comme toujours, réussi avec brio à harmoniser l’ensemble des personnages des ses nouvelles. Lecture plaisante et sans chichi, à la fois comme d’habitude et toujours un peu différente. Je le trouvais très « murakamiesque ». Jusqu’à la sixième nouvelle.

Continuer la lecture de « Haruki Murakami, Des hommes sans femmes »

Pasi Ilmari Jääskeläinen, Lumikko

Traduit du finnois par Martin Carayol, Editions de l’Ogre, 2016

Ella Milana est une jeune femme naïve. Institutrice, elle a réalisé une recherche universitaire sur la grande auteure de livres pour enfants Laura Lumikko. Elle collecte régulièrement les rédactions de ses élèves afin de les livrer à cette dernière, car la très célèbre société littéraire qu’elle a créée n’a toujours que neuf membres, sur les dix nécessaires.

Continuer la lecture de « Pasi Ilmari Jääskeläinen, Lumikko »

« Tu ne peux rien manger sans gluten et sans produits laitiers »

Une idée à déconstruire

On me dit très souvent, l’air choqué, quand j’explique que je ne peux pas manger de gluten et de produits laitiers: « Mais tu ne peux donc rien manger! » Rien, vraiment? Voici un aperçu d’une journée normale, avec mon alimentation.

Continuer la lecture de « « Tu ne peux rien manger sans gluten et sans produits laitiers » »

Audur Ava Olafsdóttir, L’Exception

Traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson, Zulma 2014 (Points 2016 pour le format poche), 286 p.

Troisième roman d’A. A. Olafsdóttir, l’Exception
rappelle très fortement son deuxième roman L’Embellie. En effet, comme l’héroïne de celui-ci, María se fait quitter dès le début de l’ouvrage. Rupture toute aussi douloureuse que dans l’Embellie (pour ceux qui ne l’ont pas lu, celle-ci se fait quitter pour une autre femme, mise enceinte), María se fait quitter… pour un homme cette fois. Et le soir du nouvel an qui plus est, dix minutes avant le changement d’année. Flóki, le père de ses deux enfants par vivre habiter avec un homme, s’appelant aussi Flóki.

Continuer la lecture de « Audur Ava Olafsdóttir, L’Exception »

George-Olivier Châteaureynaud, L’Autre Rive

Paris, Zulma, 2017, 749 p.

Un lieu : Ecorcheville, ville dressée au bord du fleuve Styx. De l’autre côté ? Les Enfers, évidemment ! Ecorcheville, ville des extrêmes. Ecorcheville, où l’air est chargé des effluves lourdes du Styx. Ville où la pluie peut être visqueuse, acide, mais aussi salamandres, poissons, insectes. Seule ville où l’on connaît encore l’esclavagisme, et où tout le monde trouve ça à la fois complètement normal et absolument aberrant face au reste du monde ayant aboli ceci depuis des siècles. Ville moderne, où l’on peut se suicider dans des machines fonctionnant comme des photomatons pour une somme de dix euros. Ville antique, où trois riches familles se disputent le pouvoir. Continuer la lecture de « George-Olivier Châteaureynaud, L’Autre Rive »